• Marine

5 conseils pour trouver un travail qui a du sens


On ne va pas se le cacher, notre position professionnelle occupe une place importante dans notre société. Si je vous demande qui vous êtes, vous me répondrez souvent « je m’appelle (Marine), j’ai (26 ans) et je suis (mon métier) ». Cela montre l'impact de notre métier sur l’image que nous avons de nous et celle que nous donnons aux autres. Pourtant, il n’est pas difficile d’affirmer que nous sommes en réalité bien plus complexes qu’un libellé de poste.


Nous évoluons dans une société ou la performance et la réussite sont reconnues au détriment de bien d’autres choses telles que la réalisation de soi et le bonheur. Si nous décidions de lâcher-prise là-dessus, de nous écouter et de nous faire confiance, qu’est-ce que notre cœur et notre tête nous diraient de faire ? Dans quoi aurais-je envie de m'investir ? Je ne vous cache pas que chercher ce qui nous plait et ce qui a du sens pour nous n'est pas un travail de tout repos. C’est pour cette raison que j'ai établi une liste de 5 conseils pour engager cette réflexion et nous permettre d'y arriver.

1 – Ton égo tu n'écouteras

Dans le développement personnel, on entend souvent parler de « l’égo ». Il serait comme une partie de nous qui se construit avec le temps et qui nous dicte une marche à suivre en fonction des peurs que nous nous sommes construites au fils des années et des expériences. C’est pour cela qu’il vous indiquera toujours de suivre le chemin le plus rassurant et sécuritaire possible, pour éviter de faire face à la peur et aux risques qu'il connait ou qu'il projette.

Le problème, c’est que nos peurs nous privent de belles choses. Elles nous poussent à rester sur des terrains connus car l’inconnu fait peur (ou le connu rassure). Elles nous poussent à choisir la sécurité plutôt que nos envies car elles cherchent à nous éviter les risques. Mais pour aller vers de nouvelles opportunités et réaliser ses envies, il nous faudra surement prendre des risques et dépasser nos appréhensions et nos peurs.

Cela ne veut pas dire foncer tête baissée dans le grand bain sans avoir appris à nager avant. Il est important d’avoir conscience des risques et d’accepter nos peurs pour mener à bien nos projets de manière intelligente et sensée. Il y a toujours des solutions pour changer les choses, si l’on accepte de composer avec nos peurs et le risque.

2 – Les obstacles tu dépasseras

Vous aussi, vous vous questionnez peut-être depuis des années sur ce que vous aimez et avez envie de faire. Mais depuis tout ce temps, rien ne bouge voire même, vous avez l’impression de patauger dans la semoule et de prendre toutes les mauvaises décisions. Dernièrement, j’ai enfin décidé de changer ma façon de réfléchir. Je me suis demandé pour quelles raisons je ne parvenais pas à trouver ce qui avait du sens pour moi ?

J’ai compris alors qu’il me serait impossible de trouver la réponse si je ne m’autorisais pas à dépasser toutes les barrières que j’avais posées sur ma route. A force de me focaliser sur ce qui m’empêche de passer, je n’ai jamais vraiment exploré l’ensemble des possibilités.

Se poser des questions c’est essentiel pour changer dans le bon sens. D’ailleurs c’est un travail qui n’a selon moi pas de fin puisque nous changeons et nous évoluons constamment. Mais j’ai compris qu’il ne servait à rien de se questionner si l’on ne s’autorise pas à répondre franchement à ses questions.

3 – Tes envies tu accepteras

Répondre sincèrement à ses questions est un point essentiel. Manipuler ses réponses pour rassurer notre égo et satisfaire des exigences extérieures à nous ne portera jamais ses fruits. On aimerait tous être passionnés par un travail qui nous apporte tout de suite sécurité et argent mais parfois, ce qui nous plait nous oblige à nous mettre un peu plus en difficulté.

N’oublions pas que ce qui a marché pour quelqu’un d’autre n’est pas forcément ce qui marchera pour nous. Nous ne serons jamais mieux conseillés que par nous-mêmes. Nous sommes tous différents et si nous ne nous autorisons pas à « rêver », nous ne pourrons jamais vraiment savoir ce qui nous plait. Cela me fait un peu penser à la citation d’Oscar Wilde « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles ».

Arrêtons de nous mettre des bâtons dans les roues, de nous mentir ou de déguiser nos émotions et nos envies. C’est en lâchant-prise que nous nous offrons l’opportunité d’y voir plus clair.


4 – L'impossible tu oublieras


Lorsqu’on parle de travail, on parle de sécurité, d’argent, de responsabilités. Je ne vais pas vous dire le contraire, nous avons besoin de travailler pour accéder à certaines choses et il n’est pas toujours possible d’envoyer tout valser sans avoir un minimum réfléchit à la façon de le faire. C’est d’ailleurs la principale barrière que nous nous fixons et qui coupe-court à nos réflexions. Pourtant, j’aime à penser que ce qui nous est impossible n’est finalement pas ce qui nous correspond. Je crois qu'il existe toujours un chemin, une solution pour nous rapprocher de ce que nous aimons.

Quel est le meilleur moyen de savoir si quelque chose marche sinon d’essayer ? J’étais amusée récemment de lire que nous avons 100% de chance d’échouer si nous n’essayons pas. C’est un peu « idiot » mais quand on y pense, c’est assez juste. Lorsque l’on veut essayer quelque chose, on a tout de suite peur de l’échec. L’échec fait peur, certes. Mais si on se décourage avant même d’avoir essayé, on est sûr de ne pas réussir. En plus de ça, on ne saura jamais si ça aurait marché.

5 – Ta valeur tu chériras

L’estime de soi est toujours un sujet délicat. Il est toujours plus facile de regarder ce que nous faisons mal plutôt que ce que nous faisons bien. Je pense que nous avons tous des choses à apporter si nous nous trouvons à la bonne place. Il faut simplement croire en pour nous permettre de la trouver.

Lorsque nous ne cherchons pas à changer pour intégrer une entreprise ou pour mener à bien un projet, c’est là que nous serons le plus en mesure d’apporter des choses. En revanche, si nous avons besoin de devenir quelqu’un d’autre dans notre travail, nous ne pourrons pas montrer le meilleur de nous-mêmes. Le sentiment de ne pas être soi-même au travail est un signe qu'il faut savoir repérer puisque cela vous empêchera de vous sentir bien et vous demandera beaucoup d'énergie au détriment d'autres choses.

On pense souvent que seule l’entreprise choisit un candidat, mais le candidat choisit lui aussi l’entreprise. Vous pouvez avoir postulé, passé un entretien et finalement refuser une offre parce que ce n’est pas ce que vous recherchez. Il faut apprendre à écouter notre intuition et nos envies et enfin admettre que nous avons assez de valeur pour avoir le droit de choisir.

Pour conclure...

Il n’est jamais facile de s’interroger sur sa vie et de bousculer tout ce que nous avons construit avec le temps. C’est même très inconfortable, insécurisant, parfois même un peu flippant. On a l’impression de ne plus vraiment savoir qui nous sommes et ce que nous voulons au final parce que tout devient alors possible. Mais ce travail nous apprend énormément sur nous et nous donne l'opportunité de donner du sens à notre vie et notre travail et cela n'a pas de prix. Le jeu en vaut la chandelle, vous ne trouvez pas ?


〰️ Marine 〰️



Crédit photo : Photo by Hello I'm Nik 🎞 on Unsplash