• Marine

Le bonheur : se poser les bonnes questions pour être heureux

"Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait." Laurent Gounelle

Et toi, qu’est ce qui te rend heureux ?


Je veux dire, vraiment heureux. Tu sais, cet état dont parlent la plupart des ouvrages de développement personnel et qui te fait te sentir vivant. Cette sensation qui te donne de l’énergie et qui te donne l’envie de profiter de chaque instant. Cet état qui je pense, s’entretient et s’alimente chaque jour afin de vivre une vie en phase avec la personne que nous sommes et que nous devenons. Peut-être est-ce simplement la sensation de se sentir à la bonne place. Une place qui serait constamment en mouvement au fil de notre évolution et de nos expériences de vie. Soyons clairs, nous pouvons être heureux et malgré tout ressentir des moments de tristesse ou de déception (heureusement). Je ne crois pas que cela soit incompatible avec le bonheur, bien au contraire si ces émotions viennent en réponse à un événement ou une situation, elles sont tout à fait légitimes.


Je vois le bonheur comme une réponse aux pensées et aux émotions négatives qui nous parasitent au quotidien. D’ailleurs, j’ai vraiment l’impression que lorsqu’on se pose cette question, il y a tout un tas d’émotions négatives qui interviennent : le doute, la peur et l’insécurité par exemple. Du coup, on ne peut jamais vraiment penser à ce qui nous rendrait heureux sans penser à nos obligations, notre situation, le contexte dans lequel on vit et plein d’autres trucs supers terre à terre qui nous empêchent de «rêver». Pourquoi il ne nous suffirait pas de prendre une feuille blanche et d’imaginer la vie qui nous rendrait le plus heureux. On note tout ce qui nous rend ou rendrait heureux dans la vie sans penser aux obstacles et aux contraintes.


Ce n’est pas quelque chose de facile à faire. Pire que ça, je crois que c’est un exercice qui fait peur. Peut-être parce qu’on a peur de réaliser que nos choix n’ont pas été «les bons» ou que nous ne sommes pas très heureux dans la vie que nous vivons. Pourtant, sans se poser les bonnes questions et sans rêve, comment pourrait-on prendre la bonne direction ? De toutes façons, cela ne nous engage à rien.


En fait on préfère faire l’autruche et se dire qu’on n’est pas si mal, et c’est sûrement vrai. Peut-être pour ne pas se sentir désarmés face à des envies qui pourraient nous mettre dans une situation d‘insécurité. Il est effectivement plus simple de se dire qu’on est pas mal et que nos projets ou envies peuvent attendre. D’ailleurs il est important de garder à l’esprit que, même si les choix que nous avons fait ne nous correspondent plus, ils n’auront jamais été mauvais. Ils répondaient surement à un besoin ou une envie à un instant T.


J’ai toujours l’impression que nous projetons le bonheur dans des choses à venir, des vacances, un déménagement, un événement. Comme si l’instant présent et le quotidien ne pouvaient pas nous apporter satisfaction et bonheur. Au final, nous passons notre temps à dévaloriser notre vie en la comparant (de manière consciente ou pas) à celle des autres alors que la vie des autres, ben c’est la vie des autres. En fait il ne faut pas juger sa vie ou celle des autres. Il n’y en a pas une mieux que l’autre. Elle est à l’image des envies et des besoins de chacun. Mais aussi de certains de nos choix.


Nos choix. Même si nous leur jetons la pierre par moment, ils sont tous le résultat d'une réflexion consciente ou non. Ils répondent à un besoin, une envie ou une croyance valable à un instant T de notre vie. Il n'est pas interdit de changer d'avis, de revenir sur un choix. Même si un choix ne semble pas nous apporter satisfaction, il est important de nous rappeler la raison pour laquelle nous l'avons pris. Peut-être que la ou les raisons ne sont plus essentielles pour nous. Ou peut-être que les raisons nous redonneront l'envie de poursuivre dans cette direction.


Ce que je pense, c’est qu’il n’y a pas mieux que de s’écouter pour agir en conscience. Alors je réitère ma question, qu’est-ce qui te rend vraiment heureux ?


@Marine

Crédit photo d'article : Photo by Olia Nayda on Unsplash