• Marine

Introduction d’un nouveau blog sur la blogosphère



Pourquoi créer ce blog ?


C'est en toute modestie que je me lance dans l’excitante création de mon blog. Ce qui est amusant, c’est que je ne suis pas une grande consommatrice de blog, je n’en suis d’ailleurs aucun. Bien que dernièrement, je suis tombée sur quelques-uns d’entre eux qui m’ont peut-être donné la puce à l’oreille et suscité l’envie de créer mon propre espace de partage. Ces blogs m’ont interpellée par leur sincérité et leur justesse quant à l’approche de certains sujets passionnants. Habituellement, je me contentais de balayer rapidement quelques blogs de voyage lorsque j’avais une recherche précise d’informations. Le problème avec la majorité des blogs et comptes Instagram (ou en tout cas ceux que j’ai été amenée à balayer), c’est qu’ils cherchent à envoyer des paillettes dans les yeux des visiteurs même si cela impose de modifier la réalité, d’omettre d’aborder certains aspects non valorisables et de retoucher des photos au point que cette dernière promeut un paysage n’existant qu’au travers des logiciels de retouches. Dans ma vie en général, je supporte assez mal tout ce qui pourrait s’apparenter à enjoliver la vie, le monde ou encore les relations. Malheureusement, cela ne m'a pas protégée de l'attractivité des réseaux et je me suis moi-même fait « piégée » par ce tourbillon de partages.


S'éloigner de la superficialité des réseaux sociaux


Pour être tout à fait honnête avec vous, je me suis moi-même prise au jeu de partager de supers photos sur Instagram, sans filtre toutefois. J’avais plaisir à publier ces belles photos sur mon compte que j’avais auparavant pris le soin de mettre en public. Aussi, je m’efforçais de trouver les meilleurs hashtags qui me permettraient de maximiser le nombre de vues et de « j’aime » sur ma photo. Lorsque ma publication ne recevait pas autant de « j’aime » que mes espérances, un soupçon de déception me traversait l’esprit (sans jamais tomber dans l’extrême malgré tout). Aujourd’hui, je ne sais pas si cela peut s’apparenter à un déclic ou une overdose, néanmoins, la superficialité et la machination qui s’est créée autour des réseaux sociaux me donne peu à peu l’envie de les utiliser d’une manière plus raisonnable.


Après cette « prise de conscience », j’amorçais un travail de re-personnalisation de mes réseaux sociaux (en fait, je ne parle quasiment que d’Instagram). J’ai de suite remis mon compte en privé, supprimé les abonnés que je ne connaissais pas et me suis moi-même désabonnée de tous les comptes de personnes inconnues qui ne partagent pas (selon-moi) un contenu me suscitant un réel intérêt, voire même, qui pourrait impacter négativement les objectifs personnels que je me suis fixé et qui sauront davantage m’animer qu’un énième placement de produit.


Je ne sais pas où cela me mènera, mais j’ai pris plaisir à faire cette démarche. Je me suis sentie tout de suite mieux et plus en accord avec mes valeurs, notamment l’authenticité. Je pense qu’il y aurait encore beaucoup matière à discuter des réseaux sociaux et de leurs impacts. La plupart des gens ressentent énormément d’émotions en surfant sur les réseaux, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont aussi populaires et utilisés en grande quantité. Je pense qu’il est important d’aborder ce sujet même s’il est déjà largement traité par tout un tas de personnes. Il suffit de tomber sur un article au bon moment pour percevoir un message différemment.


On verra où le vent nous mène


Il m’aura fallu beaucoup de courage pour commencer à créer ce blog et y déposer quelques premiers articles. Je vais d’ailleurs le garder pour moi un petit moment avant d’oser le publier et m’exposer aux regards et avis extérieurs, qui je ne vous le cache pas, m’intimident un peu. Il n’est vraiment pas facile de sauter le pas et de se convaincre que ses mots et pensées peuvent (peut-être) intéresser quelqu’un d’autre que nous, même mieux, interpeller ou toucher. Le risque, qui n’en est finalement pas un, serait de n’intéresser personne. Dans ce cas, ce blog prendrait la forme d’un journal dans lequel je m’autoriserais à poser des mots sur des expériences et ressentis laissant une trace de mon cheminement personnel. Ce qui est déjà très bénéfique.


J’espère vous avoir un minimum séduis et donné envie de continuer d’échanger avec moi sur ce blog, à très vite !


@Marine


Crédit photo article : Photo by Joanna Kosinska on Unsplash